© venir en aide aux animaux

Vendredi 12 décembre 2008 5 12 /12 /Déc /2008 16:59
© Jean Marie et Anne Marie Hardouin 2008-2009. Toute reproduction interdite.

Venir en aide aux animaux, les nourrir, les recueillir, les soigner, et les transférer dans un refuge s’ils sont blessés (17.03.08)

En de très nombreuses occasions, nous somme intervenus pour recueillir des animaux en détresse (pratiquement toujours à cause de la chasse), pour les amener dans un refuge (Centre d'Hébergement et d'Etude sur la Nature et l'Environnement en 76) afin d'y être soignés et ensuite, une fois guéris, pour les remettre dans leur environnement naturel. Voici quelques exemples parmi une très longue liste : renard, hérisson, buse variable, chouette hulotte, pigeon ramier, faucon crécerelle, merle, tourterelle turque, hirondelle, etc., etc. De plus, prévoir dans le véhicule une cage de transport à chat et une paire de gants épais pour éviter de se faire griffer ou mordre, car les animaux se méfient souvent des humains. On peut les comprendre... Pour les chats domestiques, lorsque que ces derniers se sont éloignés de leurs habitations, soyez très vigilants et surveillez-les à distance lorsqu'ils se trouvent soit en plaine, soit dans des bosquets, car là ils sont en danger......... Pour les souris sauvages, lorsqu'elles viennent dans les habitations surtout ne pas les tuer, mieux vaut avoir une petite cage pour les attraper vivantes pour ensuite les déposer dans un bosquet, un talus boisé ou une prairie.




n11.jpg





n10.jpg

chouette-hulotte.jpg

n13.jpg



n14.jpg

                            Ratatouille en flagrants délits de gourmandise

                            Ratatouille ne voulant pas regagner ces quartiers



                           Amélie et Jean pierre Jacques (fondateur et ancien directeur du CHENE)




Pour les oiseaux, il faut impérativement leur venir en aide l’hiver (d’octobre à fin mars) avec de la nourriture, boules de graisse, graines de tournesol, graines de millet, margarine, blés, noisettes, pommes, épluchures de pommes, etc., etc. ne pas oublier de leur mettre aussi une jatte d’eau, bien entendu tout ceci doit être éloigné d’un obstacle, derrière lequel un prédateur pourrait ce dissimuler (haie, gros arbre, abri de jardin, etc.) Les oiseaux vous remercieront dès l’arrivée du printemps.









                                           Nichoir à pic épeiche

                                           Nichoir à hulotte

                                           Nichoir à chevêche d’athéna
Publié dans : © venir en aide aux animaux
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

Présentation

visiteurs depuis le 15.03.08

Catégories

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Derniers Commentaires

Créer un Blog

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés